Solutions à l’urgence climatique

Solutions à l’urgence climatique

En savoir plus sur mon plan d’action pour le climat (pdf).

Nous sommes au bord d’un précipice et nous faisons face à un choix très clair: nous engouffrer dans le vide de l’urgence climatique ou faire un virage. Ensemble, changeons de cap.

Pour conduire les orientations politiques sur une voie nouvelle, le Parti vert du Canada devra devenir une force politique crédible et remporter des sièges à la Chambre des communes. Nous devons exiger que le gouvernement fasse une transition d’une société qui dépend des combustibles fossiles pour aller vers l’énergie renouvelable, où personne ne sera laissé pour compte. Notre économie doit changer de cap vers un avenir plus durable. Et surtout, nous devons bien identifier les causes de la pandémie et mieux se préparer pour des pandémies à venir.

Trois priorités principales

1. Agir maintenant. La priorité absolue du PVC est de résoudre l’urgence climatique. La solution-clé dans toute négociation pour le partage du pouvoir avec un gouvernement minoritaire doit être un plan d’action en matière de changements climatiques avec des cibles et des échéances spécifiques, ainsi que des dispositions concernant la vérification. Nos principales cibles sont: 60% de réduction d’émissions des GES d’ici 2030, 85% de réduction d’ici 2040 et la neutralité carbone d’ici 2050. Un gouvernement minoritaire incapable de tenir ces engagements au sujet de ces cibles et échéances forcera le PVC à faire tomber ce gouvernement.

2. Une économie durable. Pour atteindre ces cibles et pour relancer notre économie, lançons et complétons le plus grand projet de création d’emplois de l’histoire canadienne – encore plus grand que celui du chemin de fer transcontinental des années 1800. Faisons passer notre économie vers l’énergie renouvelable en:

a) Construisant un réseau électrique d’est en ouest et du nord au sud, pour transporter l’énergie renouvelable;

b) Investissant dans des projets d’énergie renouvelable locale pour électriser nos maisons, nos communautés et le réseau. Les technologies solaires, éoliennes, géothermiques et l’hydroélectricité existent déjà. Tout ce qui manque, c’est la volonté politique pour faire en sorte que chaque foyer et chaque communauté puisse retourner l’excédent d’énergie dans le réseau.

c) Ne laissant personne pour compte pendant la transition, en mettant en place un programme de revenu de subsistance garanti et la scolarité gratuite dans les écoles de métiers, les collèges et les universités.

3. La prévention des pandémies. On doit s’attendre à de nouvelles pandémie si nous ne rétablissons pas lʻétat de la faune pour prévenir les contacts entres les humains et les animaux sauvages et la perte de certaines espèces. Nous devons baisser le niveau de dépendance sur la production et la transformation de l’élevage à haute densité. Il est essentiel de veiller à la santé publique, et liens entre l’urgence climatique et la santé des Canadiens.

Les enjeux ne pourraient pas être plus élevés. L’avenir de toutes les espèces, incluant l’espèce humaine, nous oblige à agir. Priorisons ces trois enjeux. Changeons de cap vers une société durable en harmonie avec la nature. Pour ce faire, nous devons élire un caucus vert fort au parlement pour que les Canadiens puissent changer le cours de notre pays et de notre planète.

Leave a Reply

Your email address will not be published.